Les garanties « Hospitalisation »

Couverture sociale pour expatrié : les garanties « Hospitalisation » de l assurance sante expatrie

L’hospitalisation correspond au « vrai » risque de la couverture d’assurance santé internationale, car personne ne souhaite ou ne décide de se faire hospitaliser (contrairement à la pharmacie ou aux consultations où le comportement de l’assuré impacte immédiatement sa consommation médicale).Pour cette raison, l’hospitalisation est généralement couverte à 100% des frais réels (ou à 100% des frais réels en complément de la CFE / ORPSS). Des limites sont néanmoins appliquées à certaines prestations médicales : greffe d’organe, psychiatrie, frais de l’accompagnant en cas d’hospitalisation d’un enfant … ou sur le volet « hôtelier » (limitation de la prise en charge à la chambre semi-privée, ou à la chambre privée dans la limite de XX Euro/nuit …).

 

Plafond de prise en charge

La limite générale annuelle : elle correspond à l’engagement financier maximum de l’Assureur pour un assuré et pour une année (année civile ou année d’assurance). Si la limite est trop basse, elle peut représenter un réel risque puisque l’excédent (les frais au-delà de cette limite) ne sera plus assumé par l’Assureur mais directement par l’Assuré ; on considère donc que cet partie du risque est couverte en auto-assurance, puisqu’elle sera intégralement financée par l’expatrié.

Même s’il est rare d’atteindre ce plafond annuel maximum (500 000 Euro, ….), l’expérience pratique montre que cela est possible dans des situations exceptionnelles et généralement dans des pays où les frais médicaux sont particulièrement chers (exemple de pathologies « lourdes » : coma, cancer, opération à coeur ouvert – pays d’expatriation réputés chers : USA, Hong-Kong, Japon, Afrique du Sud…).

 

Des prestations variables d’une police d’assurance à l’autre

– chambre privée: elle est considérée comme une prestation « d’hôtellerie » et non comme une nécessité médicale. Aussi, cette prestation comporte fréquemment une limite. Plus la limite est haute et plus vous aurez un large choix d’établissements hospitaliers.   – psychiatrie et psychothérapie : cette prestation n’est pas systématiquement proposée ou couverte. Dans certains plans d’assurance, ces actes n’apparaissent ni dans les garanties ni dans les exclusions. Les coups durs arrivent pourtant aussi lors de l’expatriation.

– l’évacuation médicale : qu’il s’agisse de votre pays d’expatriation ou de vacances, l’accident ou la maladie peuvent frapper à n’importe quel moment et n’importe où. Si la pathologie dont vous souffrez ne peut être traitée dans le pays et que vous êtes transportable, alors il s’avérera nécessaire de vous évacuer vers le centre d’excellence le plus proche.   L’évacuation médicale est souvent proposée en option. Assurez-vous toujours que vous êtes couvert d’une façon ou d’une autre, et qu’il sera facile le moment venu de contacter et/ou de coordonner vos différentes couvertures d’assurance (prise en charge hospitalière et assistance).